Mise en place d'un conservatoire d'espèces fruitières anciennes le long de la Voie Verte Lavelanet - Mirepoix - Bram

 09500, Mirepoix

NOTRE ASSOCIATION - NOTRE PROJET :

ATOUT FRUIT est une association basée à Mirepoix, dont le but est l’étude, la sauvegarde et la valorisation du patrimoine fruitier (pommes, poires, prunes, figues...) sur le territoire de la vallée de l'Hers étendu aux départements de l’Ariège et de l’Aude, en piémont des Pyrénées. L’association organise des formations, des animations, des visites de vergers, des conférences, lance des études etc.

L'année 2017 est marquée pour l'association ATOUT FRUIT par le lancement d'un projet ambitieux : la mise en place d'un conservatoire d'espèces fruitières anciennes sur la Voie Verte Lavelanet - Mirepoix - Bram.

Le patrimoine fruitier de chaque région de France est très divers et ne ressemble pas aux quelques variétés commercialisées dans la grande distribution. Tout au long des siècles, les agriculteurs ont, pour leur propre usage, créé des dizaines de variétés de fruits par observation empirique et sélections successives. C'est cette créativité et ce patrimoine qu'ATOUTFRUIT s'efforce de conserver sur les territoires présentés ci-dessus.

Une ancienne voie ferrée désaffectée depuis les années 70 reliait la commune audoise de BRAM au nord et située en plaine au bord du Canal du Midi à la commune de LAVELANET, au pied des Pyrénées et du célèbre château de Montségur dans l'Ariège. Elle traverse donc une diversité de paysage (collines boisées, des coteaux couverts de vigne et des plaines cultivées), d'écosystèmes, de sols et de climats et les deux départements, propriétaires des parcelles de cette ancienne ligne de chemin de fer, s'efforcent depuis quelques années de transformer ce linéaire en Voie Verte pour des circulations douces. L'Ariège a terminé les travaux, le Département de l'AUDE doit prolonger cette voie vers le nord (début des travaux en 2017).

ATOUTFRUIT, informée de ce projet, a décidé d'utiliser cet espace public aménagé, très facilement accessible et ouvert à une fréquentation tout public pour, d'une part, valoriser le patrimoine fruitier existant car des arbres fruitiers intéressants ont été recensés le long de cette voie, mais également  pour développer une vitrine d'un savoir faire local de création et de valorisation de variétés anciennes.

Le très bon accueil de ce projet par les communes locales, les communautés de communes, les associations et les conseils départementaux a encouragé l'association à développer un programme d'actions complet sur plusieurs années et à rechercher des partenariats afin de le mettre en œuvre.


CONTEXTE ET MOTIFS DU PROJET :

La Voie Verte apparaît être une vitrine extraordinaire pour présenter le patrimoine végétal d’une société rurale créative. En effet, son sillon accessible à tous, bénéficie d’une pérennité foncière et traverse un vaste territoire préservé. Avec pas moins de 80 km de parcours (soit 160 km de linéaire), cette Voie Verte offre une diversité de sol et de climat permettant une évolution des espèces fruitières au fil des kilomètres. Cela, associé au souhait d’implantation d’une large gamme de variétés contribuant à la préservation de la biodiversité fruitière locale, garantit une grande robustesse des végétaux du conservatoire face aux attaques d’organismes nuisibles.


Outre l’amélioration paysagère des abords de la Voie Verte qu’induit le projet d’implantation de haies fruitières arborées et buissonnantes, une importante partie du parcours habillera le pourtour de parcelles agricoles. En effet, l’aménagement du linéaire, mêlant espèces spontanées et plantes cultivées, réhabilitera les haies historiquement présentes aux nombreuses fonctions écologiques telles que la création d’un habitat pour les espèces animales utiles (oiseaux, insectes), la protection des sols et de l’eau par la limitation de l’érosion et du ruissellement, entre-autres permis par le travail des racines.

Ajoutons que cette Voie Verte sera un support pédagogique pour les écoles locales notamment par leur implication dans le semis, la plantation et l’entretien des arbres ainsi que pour des animations/formations sur de nombreux thèmes (biodiversité, découverte de saveurs, techniques de greffage, utilisations des différentes essences, etc.) s’adressant à un plus large public.


Enfin, la création d’un conservatoire renforcera l’activité de la Pépinière départementale de l’Aude, par la mise en culture des porte-greffes destinés à être plantés le long de la Voie Verte, et des pépiniéristes déjà en place qui seront sollicités pour produire des arbres ensuite revendus. Les fruits ainsi produits augmenteront la production locale de transformation et donc contribueront à développer l'économie locale. La production de fruits « oubliés » pourra inspirer les restaurateurs locaux qui contribuent aussi à la promotion touristique de nos territoires.


Ainsi, ce projet de mise en place d’un conservatoire fruitier le long d’une Voie Verte reliant deux départements que sont l’Ariège et l’Aude présente une double continuité : socio-économique et écologique. D’une part, un fort intérêt communautaire ressort de la volonté et de la nécessité d’une collaboration active entre tous les acteurs touchant de près ou de loin à cette Voie Verte et liant des structures géopolitiquement séparées autour d’un projet commun. D’autre part, ce projet présente une démarche de restauration d’un réseau écologique cohérent à l’échelle des deux départements s’inscrivant dans la « trame verte », mesure phare du Grenelle de l’environnement.


OBJECTIFS DU PROJET :

Le projet a pour principal objectif la conservation du patrimoine fruitier local, traditionnel et ancien.
Les objectifs sous-jacents sont :


- Préserver le patrimoine fruitier ancien par la réhabilitation et le maintien de la diversité des variétés locales,


- Contribuer par une initiative innovante à développer la fréquentation touristique de la Voie Verte afin de renforcer l’attractivité de l’ensemble du site,


- Sensibiliser le public aux techniques de multiplication et d’entretien des arbres fruitiers, favoriser la réintroduction de variétés anciennes et locales dans les jardins et vergers de la Région,


- Transmettre les savoir-faire traditionnels pour retrouver les différentes valorisations des variétés anciennes et fruits "oubliés" (jus, confitures, conserves…) en lien avec des écoles et avec des structures locales existantes, comme des ateliers de transformation (par exemple « Les jardins de la Haute Vallée » à Couiza),


CONCRÈTEMENT, LES ACTIONS :

L'état d'avancement :

- Inventaire des arbres fruitiers déjà existant sur la Voie Verte,

- Inventaire des zones de plantation potentielles,

- Cartographie de l'existant et du plan d'aménagement,

- Rencontre des personnes ressources (Communes, Communautés de Communes, Départements, Associations partenaires, Pépinières locales...).


L'aménagement :

- Valorisation de l'existant par dégagement des arbres remarquables (rendre accessible à la récolte et à l'entretien) et greffage,

- Plantations tout le long du parcours et implantation de vergers collections sur des parcelles dédiées au projet,

- Développement de panneaux explicatifs sur le parcours,

- Mise en place de nichoirs.


La sensibilisation :

- Proposition d'animations/formations thématiques (pomologie, biodiversité, utilisations des fruits anciens et redécouverte des saveurs...),

- Proposition d'animations/formations techniques (entretien et valorisation des variétés anciennes : choix, plantation, taille, greffe...),

- Développement d'un programme d'animations pédagogiques en partenariat avec les établissements scolaires.


SOUTENEZ-NOUS !


Mise en place d'un conservatoire d'espèces fruitières anciennes le long de la Voie Verte Lavelanet - Mirepoix - Bram

Notre projet a pour but de sauvegarder le patrimoine fruitier local et ancien en utilisant un espace public aménagé, très facilement accessible et ouvert à une fréquentation tout public, la Voie Verte. Plus loin que la préservation de la biodiversité variétale, l'objectif est aussi de transmettre les savoirs et savoir-faire d'une société rurale créative.

874 votes


Partager