Thau Energies Citoyennes (coopérative citoyenne de production d'énergies renouvelables)

 34110, Frontignan

Notre projet de coopérative initié par l'association Fronticoop Energies: Thau Energies Citoyennes,








Cette coopérative est un outil au service de tous les acteurs du territoire, d'une prise en main de notre destin énergétique.


Une coopérative qui porte des projets citoyens de production d’énergie, qui développera les énergies renouvelables et favorisera la maîtrise de l’énergie, mobilisera l’épargne de proximité.


Un outil permettant de décentraliser le modèle énergétique, de dynamiser le territoire et d'envisager à terme de produire localement au moins autant d'énergie que nous en utilisons.


Elle ambitionne de regrouper des citoyens, des associations, des collectivités territoriales, des entreprises.


En développant des installations d’énergies renouvelables et des actions de maîtrise de l’énergie, la coopérative va générer des retombées économiques locales partagées PAR et POUR les habitants.


Elle va :


installer et gérer des unités de production d’énergies renouvelables

promouvoir la sobriété et l'efficacité énergétique

faire de l'assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO) dans les énergies renouvelables

faire de l'ingénierie de projets de production d'énergies renouvelables ou d'économies d'énergies

permettre au moyen d'une centrale d'achat, d'accéder à moindre coût, dans des moyens de production d'énergies renouvelables ou de faire des économies d'énergies.


Intérêts:


Face aux changements climatiques, à la réduction des ressources fossiles et fissiles, il s'agit de faire de notre nécessaire changement de modèle énergétique une chance pour dynamiser notre territoire. Une appropriation des citoyens et des élus des enjeux énergétiques, de sortir d'une gestion centralisée et de rendre démocratique les questions énergétiques.


Alors même que les territoires se retrouvent en première ligne pour valoriser ces gisement afin de répondre à nos besoins énergétiques, il s’agit aujourd’hui de développer une culture énergétique partagée.


Notre initiative répond à ce besoin de manière innovante, en créant un outil catalyseur permettant de mettre autour de la table tous les acteurs locaux concernés par la transition de modèle énergétique de notre territoire et ce dans une dynamique collective positive, en créant un outil permettant divers niveaux d’implication pour ces mêmes acteurs (participation à la gouvernance, au financement, mise à disposition de toitures, etc.), en créant un outil économique permettant de financer les nécessaires investissements.


Le chantier de la transition énergétique est une formidable chance pour le développement local de nos territoires. Il s’agit de s’assurer que la valorisation des gisements renouvelables, ressources communes appartenant à tous, maximise la création de retombées locales partagées pour le territoire (créations d’emplois, financement d’actions de maîtrise de l’énergie, mobilisation d’une épargne utile et traçable, etc.).


Historique, un terreau fertile

Ces dernières années, des habitants de Frontignan et de communes environnantes avaient envie de participer à la transition énergétique, faire en sorte que les énergies renouvelables aient plus de place, de les favoriser, en voyant, entre autres, toutes ces toitures qui pourraient accueillir des panneaux photovoltaïques, des installations d’eau chaude sanitaire.


Certains connaissaient l’existence de coopératives citoyennes ou en étaient membres (Enercoop). D’autres avaient déjà pris des parts dans des investissements participatifs (Énergie Partagée) .


Quelques-uns possédant des installations de production sur leurs toits voulaient partager leur expérience et/ou travaillaient directement ou indirectement dans des entreprises liées aux énergies.


La ville de Frontignan a mis en place un Agenda 21 en 2012. Les ateliers issus des réunions publiques avaient mis en évidence la nécessité de développer les énergies renouvelables et d utiliser les ressources disponibles sur le territoire : le soleil et le vent.


Dans le cadre de la semaine du développement durable, le 5 juin 2016, une table ronde autour de ces thèmes était organisée à Frontignan.


Des élus sont venus expliquer que la municipalité serait d’accord pour la mise à disposition de toitures de locaux municipaux.
La présence et la démonstration de l'animatrice du réseau Énergies Citoyennes Languedoc-Roussillon (ECLR) sur l’existant, le contexte, ne laissaient plus de doute, tous les éléments étaient réunis pour passer à l’action.

Création de l’association de préfiguration

11 jours plus tard, concrétisant l’enthousiasme soulevé par la table ronde l’association Fronticoop Énergies s’est constituée avec comme objets :

  • Favoriser l’émergence d’une dynamique locale citoyenne autour des questions énergétiques.
  • Favoriser les échanges entre élus, citoyens, associations, entreprises, et administrations sur ces mêmes questions
  • Élaborer des projets de production d’énergie renouvelable à l’échelle locale
  • Mettre en place des actions de formation sur la maîtrise des consommations, la production d’énergie renouvelable ou tout autre thème entrant dans le cadre de son objet général
  • Favoriser l’émergence d’initiatives citoyennes similaire
  • Étudier les possibilités de création d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) poursuivant les mêmes objectifs.

L’accent fut mis sur l’ancrage territorial avec, et pour la population qui y vit, l’éthique et la gouvernance dans le fonctionnement interne, la participation de tous et toutes aux décisions, l’information, les échanges de savoir. Nous avons inscrit dans notre ADN la recherche de la parité dans les responsabilités et l’association a fait le choix d’adopter la charte « Énergies Partagées ».

Ce que nous avons entrepris depuis la création de l’association

Analyse du gisement de toitures

La première tâche de notre association consista à faire le point sur les possibilités d’installation de production d’électricité grâce à des installations photovoltaïques en toitures.


La municipalité de Frontignan nous a préparé la liste des toitures municipales avec les possibilités techniques de chacune de supporter ou pas une nouvelle charge et en évacuant celles qui rentrent dans les périmètres de protection du patrimoine. Une dizaine sont compatibles avec notre objectif. Dans un premier temps, suite à la visite de ces lieux et sous couvert du résultat des études de faisabilité, 2 toitures ont retenu notre attention.


Nous avons également pris contact avec des acteurs locaux. L’agriculture et notamment la viticulture tient une place importante. Un domaine viticole qui a également un projet de rénovation dans le cadre d’écotourisme est intéressé. ce sera sans doute notre première installation.

Des particuliers ont proposé spontanément d’étudier la faisabilité de mettre à disposition leur toiture.


Structuration et diffusion de notre démarche

Des groupes de travail se sont constitués, sur les aspects juridiques, économiques, techniques et également sur la communication.
Afin d’expliquer notre projet et de permettre à un maximum d’habitants de s’investir dans cette démarche, nous avons fait le choix d’aller à la rencontre de la population, présence à la journée des associations, sur les marchés, dans les comités de quartiers. L’organisation de soirées débat est également envisagée.



Nous avons fait le choix de porter la cotisation à 10 euros pour permettre au plus grand nombre de nous rejoindre. Les mineurs peuvent également adhérer. Ce qui nous amène à ce jour à plus de 100 adhérents.

Partenaires

Au delà de l’impulsion de la dynamique locale.

Afin de pousser le plus grand nombre à rejoindre l’aventure, nous souhaitions nous outiller au mie afin d’accélérer la création de la coopérative.
Nous avons à ce titre participé avec succès aux appels à projets suivants :

  • l’appel à projets Yess academy, pour lequel nous avons été retenus

Nous nous appuierons également sur :

Le choix d'une coopérative d’intérêt collectif

La forme juridique retenue est celle d’une SCIC SAS : Société Coopérative d’Intérêt Collectif, Société par Actions Simplifiée. Cette forme correspond le mieux à notre volonté de nous doter d’un outil économique commun respectant les valeurs fondatrices du projet :

  • Une société commerciale : le statut permet d’investir dans les projets de production, d’agir dans le champ concurrentiel, d’être un producteur d’énergie à part entière
  • Une société coopérative : les décisions sont prises en assemblé générale selon le principe d’une personne = une voix

  • La gestion est désintéressée : le capital n’est pas rémunéré et 100 % des bénéfices sont affectés aux réserves impartageables, ce qui favorise la pérennité de la structure et l’investissement dans de nouveaux projets. Les parts sociales sont remboursées à leur valeur nominale, évitant ainsi toute spéculation.

  • Le multi-sociétariat permet d’impliquer tous les acteurs du territoire : la SCIC réunit des associés de différentes catégories : citoyens, associations, collectivités, entreprises, groupements d’investisseurs et salariés.

Une gouvernance coopérative partagée


L’assemblée générale regroupe l’ensemble des associés des 6 catégories. Chaque associé dispose d’une voix (1 personne = 1 voix). Son rôle est de :

  • fixer les orientations de la coopérative, approuver les comptes, élire le conseil coopératif et le président

Le conseil coopératif est composé de 3 à 15 membres élus par l’AG, renouvelés par tiers tous les ans. Il met en œuvre les orientations établies par l’assemblée générale :

  • développement des projets de production, partenariats, recherche de subventions

Il a également pour rôle d'agréer les nouveaux associés, de préparer et convoquer les assemblées générales, d'établir les comptes et les rapports de gestion et sur l’intérêt collectif et l’utilité sociale

Le président, également élu par l’AG, a notamment un rôle d’animation du conseil coopératif (convocation). Il contrôle la bonne gestion et la mise en œuvre des orientations.

Thau Energies Citoyennes (coopérative citoyenne de production d'énergies renouvelables)

Cette coopérative, constituée PAR et POUR les habitants, porte des projets citoyens de production d’énergies renouvelables avec comme ambition de participer pleinement à ce que notre territoire produise au moins autant d'énergie qu'il n'en utilise.

383 votes


Partager